VORTEX


VORTEX
VORTEX

VORTEX

En mécanique des fluides, on appelle vortex un type de tourbillon dans lequel la vitesse des particules du fluide en chaque point est inversement proportionnelle à la distance entre le point et le centre du tourbillon. Un tel tourbillon est physiquement irréalisable (la vitesse au centre serait infinie), mais peut être approché soit si, au centre du tourbillon, se trouve un solide, soit si le centre du tourbillon tourne comme un solide, c’est-à-dire avec une vitesse angulaire constante (vortex forcé).

Un cas réel de vortex est celui de l’écoulement d’un liquide par un orifice circulaire percé dans le fond d’un récipient: le sens de rotation, si la symétrie sphérique est parfaite, est imposé par le sens des forces de Coriolis dues à la rotation de la Terre. On trouve d’autres cas de vortex dans les écoulements autour de cylindres.

Par analogie, on appelle vortex les zones d’un matériau supraconducteur dans lesquelles les courants ont une structure tourbillonnaire. Ces vortex jouent un rôle fondamental dans les problèmes de pénétration et de quantification du flux magnétique à l’intérieur du supraconducteur.

vortex [ vɔrtɛks ] n. m.
• 1855; vortice 1630; mot lat., var. de vertex
Didact. Tourbillon creux qui se produit dans un fluide en écoulement.
Tourbillon de courant induit par le champ magnétique.

vortex nom masculin (latin vortex, -icis) Tourbillon creux qui prend naissance, sous certaines conditions, dans un fluide en écoulement. Ensemble de nuages enroulés en spirale, spécifique d'une dépression.

vortex
n. m. Didac. Tourbillon creux qui prend naissance dans un fluide en écoulement.

⇒VORTEX, subst. masc.
A. — MÉCAN. DES FLUIDES. Tourbillon obtenu lors d'un écoulement turbulent au voisinage d'un obstacle (d'apr. QUARANTA Phys. 1986). De larges remous circulaires lustrent la grise surface de l'eau (...). Il y a des contre-courants, d'étranges vortex, et des retours en arrière, qu'accusent les îlots d'herbe entraînés (GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 697).
Au fig. Forte influence qui entraîne irrésistiblement. Synon. tourbillon, vertige. Hier soir, un millionnaire crétin, qui ne secourut jamais personne, a perdu mille louis au cercle, au moment même où quarante pauvres filles que cet argent eut sauvées tombaient de faim dans l'irrémédiable vortex du putanat (BLOY, Désesp., 1886, p. 309).
B. — MÉTÉOR. Circulation atmosphérique tourbillonnaire (spécifique d'une dépression) matérialisée par l'enroulement d'une ou plusieurs bandes nuageuses spiralées autour d'un centre de rotation (d'apr. Spatiologie 1985).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1. 1845 zool. (BESCH.); 2. 1856 « tourbillon » (BAUDEL., Hist. extr., p. 225). Mot lat. signifiant « tourbillon d'eau ». Cf. vortice « id. », att. au XVIIe s. (1630, J.-J. BOUCHARD, Confessions, p. 101 ds BRUNOT t. 3, p. 222; 1655, CYRANO DE BERGERAC, Estats et empires du soleil, p. 141), empr. à l'ital. vortice « id. » (dep. déb. XVIIe s., G. GALILEI ds TOMM.-BELL.), empr. au lat. arch. vortex, -icis (FEW t. 14, p. 634b).

vortex [vɔʀtɛks] n. m. invar.
ÉTYM. 1845, Bescherelle; vortice, 1630; lat. vortex, var. de vertex « tourbillon », de vertere « tourner » (→ Version).
1 Sc. nat. Disposition en cercles concentriques ou en hélice (de certaines coquilles, d'organes…).
2 (1855, Baudelaire; → Giratoire, cit. 1). Tourbillon. || « L'hélice, ce vortex au pas variable » (→ 1. Pale, cit.).
1 Mais quand ils parlaient ce n'était plus pareil. Il y avait des sortes de puits qui se creusaient dans l'air, des remous, des vortex, et on était attiré.
J.-M. G. Le Clézio, les Géants, p. 156.
Par métaphore :
2 Nous descendons spiralement, depuis quinze années, dans un vortex d'infamie, et notre descente s'accélère jusqu'à perdre la respiration.
Léon Bloy, le Désespéré, p. 137.
3 (Mil. XIXe). Didact. Tourbillon creux qui se produit dans un fluide en écoulement.Météor. Ensemble de nuages formant une spirale, spécifique d'une dépression.
DÉR. Vorticiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.